FFMC 17
Fédération Française des Motards en Colère Antenne 17

Site de l’antenne départementale de la Fédération Nationale des Motards en Colère de Charente-Maritime (17).
Retrouvez l’actualité du monde de la moto, agenda des sorties et des itinéraires sympa pour rouler

Bienvenue à la FFMC
Article mis en ligne le 1er mars 2010
dernière modification le 28 février 2010

par Jean-Marc
logo imprimer

Bienvenue à la FFMC
<

Retranscription du livret de présentation de la FFMC, ces pages ont pour but de vous présenter rapidement les objectifs de la FFMC, mais aussi ses partenaires, ses propositions, ainsi que les avancées qu’elle a obtenu pour les motards.

  [blanc][fond vert fonce]A la FFMC, on roule[/fond vert fonce][/blanc] (2008)

JPEG - 68.2 ko
Bienvenue 1

La liberté du motard rime avec tolérance & respect mutuel, notamment vis-à-vis des autres usager de la route.

La meilleure façon de défendre cette liberté, c’est de se réunir, de s’organiser pour décupler notre dynamisme & nos moyens. Au besoin, c’est pouvoir démontrer notre puissance de mobilisation dans la rue, face à un gouvernement qui ne sert pas toujours les intérêts du citoyen en priorité, surtout lorsqu’il roule en moto.

Pour répondre aux besoins des motards (information, assurance, formation, sécurité, …), la FFMC, association à but non lucratif régie selon la loi de 1901, a créé plusieurs structures qui s’inscrivent le secteur de l’économie sociale. Il s’agit pour celles-ci de privilégier la qualité des services rendus tout en plaçant en leur centre les individus et le fonctionnement démocratique. Faire du profit n’est pas leur but.

  [blanc][fond vert fonce]On ne roule pas tout seul[/fond vert fonce][/blanc] (5 septembre 2003)

Qu’il s’agisse du niveau des taxes (carburants, assurance, équipement, …), des infrastructures routières, ou des dispositions répressives en matière de circulation, le motard ne peut se faire entendre que s’il s’unit à d’autres.

JPEG - 75.2 ko
Bienvenue 2

L’engagement volontaire de chacun & chacune est prépondérant pour promouvoir une pratique de la moto qui respecte l’individu & l’environnement.

Pour cela, la FFMC rassemble les motards, sans corporatisme, et se prononce contre toute forme de discrimination, qu’elle soit liée à l’âge, au sexe, à l’origine ethnique, au niveau social, aux choix politiques et religieux ou aux préférences sexuelles.

  [blanc][fond vert fonce]On ne roule pas sur n’importe quoi[/fond vert fonce][/blanc] (5 septembre 2003)

Quels qu’en soient la marque, le type ou la cylindrée, la moto est d’abord une passion.
Pour beaucoup de motards, c’est aussi une façon de se démarquer et d’afficher son anti-conformisme, exactement comme c’était le cas au début des années 80, lors de la naissance de la FFMC.
C’est aussi un moyen de défendre la solidarité, et pas seulement sur le bord de la route pour venir en aide à un motard en panne. La solidarité permet surtout de se réunir pour défendre des droits, des orientations et des objectifs communs. Pour permettre au motard, consommateur, usager de la route et citoyen, de pratiquer la moto dans les meilleurs conditions.

JPEG - 90.2 ko
Bienvenue 3

  [blanc][fond vert fonce]On ne roule pas n’importe comment[/fond vert fonce][/blanc] (5 septembre 2003)

La mobilisation des motards autour de la FFMC, et le sérieux des dossiers étudiés par celle-ci lui ont permis de s’imposer comme interlocuteur incontournable des pouvoirs publics, voire comme partenaire lorsque les actions menées mettent en veilleuse le volet répressif.

Car la sécurité sur la route passe avant tout par la responsabilisation des usagers, la prévention et la formation.

JPEG - 70.6 ko
Bienvenue 4

Au quotidien et par la pratique, la FFMC prouve la validité de ses orientations. L’amélioration de la sécurité routière ne pourra faire l’économie ni d’une bonne formation (dès le plus jeune âge, et tout au long de la vie), ni d’une information de qualité pour inciter au partage de l’espace routier.

  [blanc][fond vert fonce] En colère car …. (5 septembre 2003)[/fond vert fonce][/blanc]

Les infrastructures existantes ne prennent pas en compte le motard. Il aura fallu plus d’une dizaine d’années pour faire valoir le bien fondé d’un écran inférieur de protection sur les rails de sécurité, et celui-ci n’est encore installé qu’au compte gouttes.

JPEG - 65.6 ko
Bienvenue 5

En ce qui concerne la signalisation horizontale, le mobilier urbain, l’étanchéité des réservoirs de gas-oil ou le gravillonnage des routes (exemples parmi d’autres), le problème reste entier.

Pire encore : alors que près de la moitié des routes sont insuffisamment entretenues, et qu’un quart d’entre elles souffre de graves dégradations, les moyens humains et matériels destinés à l’entretien & l’exploitation du réseau routier sont réduits à la portion congrue.

L’amélioration de cette situation est une nécessité pour tous, et la mobilisation de la FFMC vise à faire évoluer le réseau routier en tenant compte des deux-roues motorisés, du cyclomoteur à la moto.

  [blanc][fond vert fonce] On ne veut pas rouler à n’importe quel prix ! (5 septembre 2003)[/fond vert fonce][/blanc]

L’usager de la route est plus que jamais assimilé à une vache à lait.
Et le motard n’en finit pas de passer à la caisse puisque l’ensemble de son équipement de sécurité est encore lourdement taxé (casque, blouson, gants, bottes, protection dorsale, …). La FFMC lutte pour que ces équipements de première nécessité bénéficient enfin d’une TVA réduite, pour permettre au plus grand nombre d’être correctement équipés et protégés.
Dans de nombreux départements, les budgets initialement votés pour des actions de sécurité routière sont consacrés à l’achat de radars de plus en plus souvent reliés à des systèmes de vidéo-surveillance qui nous épient à chaque coin de rue. Ces radars sont aussi connectés à un fichier qui permet d’automatiser la procédure d’envoi de PV.

La FFMC se prononce contre le fichage des usagers de la route !

JPEG - 67 ko
Bienvenue 6

Plus grave : cette manne récoltée sur le bord des routes (et rarement aux endroits dangereux) n’est pratiquement pas affectée à l’entretien ou l’amélioration des voies de circulation.

Dernier paradoxe : alors que le réseau routier est de très loin le plus sûr (moins de 5% des accidents), les tarifs des péages sont en perpétuelle augmentation.

Pour que la sécurité ne soit plus un privilège, la FFMC revendique la gratuité des autoroutes pour tous les usagers.

Dans la même rubrique

Les dossiers de la FFMC
le 1er mars 2010
par Jean-Marc
Un peu d’histoire
le 1er mars 2010
par Jean-Marc

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4