FFMC 17
Fédération Française des Motards en Colère Antenne 17

Site de l’antenne départementale de la Fédération Nationale des Motards en Colère de Charente-Maritime (17).
Retrouvez l’actualité du monde de la moto, agenda des sorties et des itinéraires sympa pour rouler

Contrôles routiers : les motards comme cible.
Article mis en ligne le 29 août 2010

par Jean-Marc
logo imprimer

Suite aux différentes actions de contrôle ciblées 2RM et menées dans le département ces dernières semaines (Francos, Ile Oleron, Ile de ré ...), nous avions demandé un rendez vous avec le préfet pour lui faire part de nos inquiétudes concernant l’image négative constamment véhiculée lors des communiqués de presse et relayés par les médias.

La FFMC 17 était reçue Vendredi 6 Aout au matin par Mme Éléonore LACROIX, directrice de cabinet, et en charge, entre autre, de la sécurité routière.
Alain Comte, Monsieur moto 17, était également convié à cette entrevue.

Pour la préfecture, ces actions de répression sont justifiées en raison d’un trop grand nombre de tués en moto et en cylos sur les routes de notre département.
Ainsi du 01/01/10 au 28/07/2010, sur 38 décès 17 impliquent un 2RM dont 10 motocyclistes, 5 cyclomoteurs et 2 piétons heurtés par des 2 RM. 
Des taux d’alcoolémie supérieur à 0.50 g ont été constatés dans plusieurs cas dont 1 de 3 gr en moto et 1 de 2.98 cyclo.

Par ailleurs, la recrudescence des cyclomoteurs "non conforme" amène les pouvoirs publics à sanctionner. Ainsi un curvomètre a été acheté par la préfecture (les fonds viennent du PDASR (Plan Départemental d’Actions Sécurité Routière) et actuellement une convention permet aux forces de police et de gendarmerie de l’utiliser. Des actions vont être menées dès la rentrée devant les collèges pour sanctionner les possesseurs de cyclomoteurs qui ont été "débridés". Une information auprès des parents sera dépêchée.

Monsieur moto 17 souhaite qu’une campagne de sensibilisation aux usagers sur le partage de la route soit menée.

Pour la FFMC 17 :
Il est rappelé que :
- nous sommes des citoyens adultes et responsables ;
- nous sommes des usagers vulnérables car nous sommes en équilibre, nous n’avons pas de pare choc, ni de carrosserie, ni de ceinture sécurité ;
- le moindre choc avec un tiers nous amène malheureusement à être hospitalisé.
- que dans la majorité des cas, lorsqu’il y a choc avec un tiers, la faute principale incombe à ce tiers.

Ainsi le geste anodin d’un automobiliste (répondre au téléphone), un bref moment de distraction (ne pas regarder dans les rétroviseurs) ou un oubli (pas de clignotants) ou le non respect des distances de sécurité peuvent endeuiller une famille.

Nous déplorons ces chiffres de 38 tués dont 10 motocyclistes mais avons également à l’esprit les plus de 90 000 blessés sur les routes en 2009 (toutes catégories confondues) et, lorsqu’il s’agit d’un motocycliste, celui ci peut être handicapé à vie.

De nombreuses personnes, motocyclistes et IDSR (Intervenant Départemental de la Sécurité Routière), œuvrent déjà bénévolement dans le département pour sensibiliser les jeunes en matière de débridage, d’équipements et de conduite.
Des stages sont organisés par M. Guy Bideau (IDSR) en direction des possesseurs de permis moto (plus de 400 participants à ce jour) et ces derniers en sont très satisfaits.

En conséquence nous restons très étonnés qu’aucune opération soit menée auprès des autres usagers pour les sensibiliser à la vulnérabilité des 2RM. 
Par ailleurs la FFMC se bat depuis de nombreuses années pour une meilleure formation, pour un équipement plus facilement accessible (TVA à 5.5 %), pour une légalisation des remontées de files, pour une règlementation sur l’implantation et le choix du mobilier urbain et la prise en compte des 2RM dans l’aménagement des infrastructures routières.

Faut il rappeler que depuis le début de l’été, rien que sur la cote Atlantique il y a déjà à la mi-Aout 2010, et c’est très triste, 120 noyés...

Sur une année, entre 19 et 20 000 décès suite à des accidents domestiques, et Oui !

Dans ces domaines il y a des actions à mener mais pour cela il faut dépenser.

Sur les routes, la répression est facile alors pourquoi se priver. Pour la justifier, nous sommes pris pour cible et nous sommes montrés du doigt comme des délinquants.

A nous de montrer que nous sommes vulnérables (oui, nous le savons !) et qu’une erreur d’un tiers peut nous envoyer à l’hôpital.

Nous prônons des campagnes d’information, de formation et nous ne pouvons accepter des campagnes systématiques de répression en direction des 2RM.

Deux liens vers des pages traitant de notre vulnérabilité :

- le guide "Deux roues motorisé et automobilistes apprenons à mieux nous connaitre "

ou la FFMC et la Mutuelle des motards ont très largement contribué à sa rédaction.

- un site de la Sécurité Routière "Conduire un deux roues"

comprenant de nombreux thèmes en rapport avec le 2RM (le permis, la conduite, choix du véhicule, équipement, vidéos de certaines situations à risque ...).

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Oui le 2RM est vulnérable
  • 349.4 ko / JPEG

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4